Une enquête démontre les impacts positifs du projet mené par DID en Haïti afin de structurer et professionnaliser le secteur financier agricole

En Haïti, Développement international Desjardins (DID) vient de compléter une enquête auprès de 200 entrepreneurs agricoles faisant affaire avec les institutions financières qui participent au projet Système de financement et d'assurance agricole en Haïti (SYFAAH).

D’après cette enquête, le projet amène déjà des impacts extrêmement positifs pour les emprunteurs :

  • 97 % des emprunteurs rapportent que l’officier de crédit avec lequel ils ont fait affaire a bien analysé leurs besoins et leur a donné de bons conseils, résultat direct de la formation reçue par ces officiers;

  • Plus de 95% des répondants disent que le crédit reçu leur a permis d’augmenter la superficie cultivée, d’acquérir de l’équipement, d’augmenter leur production ou d’augmenter leurs profits;

  • Plus de 90% des répondants ont dégagé un surplus de fonds après avoir remboursé leur prêt et ont donc amélioré leur situation financière grâce au crédit reçu;

  • Grâce à cette amélioration, 95 % des répondants réussissent à mieux nourrir leur famille, 91,5 % réinvestissent dans leurs activités de production, 92 % financent l’éducation de leurs enfants et 84 % améliorent la résidence familiale;

Il n’est donc pas surprenant que 90,5 % des emprunteurs indiquent leur intention de renouveler leur crédit auprès de la même institution financière dans les douze mois à venir. 

À ce jour, grâce au projet SYFAAH :

  • trois institutions financières haïtiennes sont pleinement engagées dans le financement de l’agriculture;

  • un fonds de garantie est en opération;

  • un système d’assurance récolte est conçu pour la filière riz; et

  • de l’appui conseil est offert aux agro-entrepreneurs.

Le projet SYFAAH est réalisé par un consortium formé de DID, Financière agricole du Québec – Développement international (FADQDI) et l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA), en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) d’Haïti. Financé par le ministère canadien des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD), il a pour finalité de stimuler l'économie agricole et rurale, de créer des emplois et d’améliorer la sécurité alimentaire en Haïti.