Le FIDA prolonge le mandat confié à DID dans le cadre du Projet d'appui au développement de la microfinance rurale (PADMIR) au Cameroun

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies a prolongé le mandat qu’il avait confié à Développement international Desjardins (DID) en 2013 afin de mettre en place et de gérer un fonds dont les ressources servent à refinancer, et donc à faciliter l’offre de prêts destinés à l’investissement (comme l’achat d’équipement agro-pastoral) par les institutions de microfinance rurales du Cameroun.

 Par cette prolongation, le FIDA compte favoriser l’accès au financement pour un nombre accru de petits producteurs locaux désireux d’améliorer leur productivité. Il souhaite aussi poursuivre la professionnalisation du secteur en aidant les institutions financières participantes à adopter les mesures appropriées pour mieux gérer les risques associés à ces prêts alloués aux chaînes de valeur agro-pastorales.

 Mené en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural du Cameroun, ce projet a pour but ultime d’augmenter les revenus des producteurs agricoles de même que de réduire la pauvreté et d’accroître la sécurité alimentaire des groupes cibles, notamment les microentreprises rurales, les groupes de producteurs et les populations rurales défavorisées.