EFC Tanzania prolonge le mandat confié à DID d’assurer la gestion de l’institution

Le Centre financier aux entrepreneurs (CFE) EFC Tanzania vient de renouveler le mandat de gestion confié à DID, qui a mis en place ce CFE en 2011 et qui en assure la gestion depuis sa création.

Selon ce nouveau contrat, qui traduit la confiance que placent en DID les investisseurs et autres parties prenantes du CFE, DID poursuivra au cours des deux prochaines années la gestion, le suivi et la supervision des opérations de l’institution, ce qui amènera le maintien d’une équipe de trois experts DID en poste sur place, en plus de la réalisation de mandats ponctuels d’appui technique et d’un encadrement continu à distance.

Ce contrat sera financé à même les ressources financières du CFE ainsi que par certains partenaires externes, dont la Banque africaine de développement (BAfD).

EFC Tanzania, qui complète sa troisième année d’opération, possède aujourd’hui cinq points de service et emploie 75 employés locaux, qui joignent ensemble 3000 clients entrepreneurs (dont 38% de femmes). Sur ce nombre, 700 bénéficient présentement d’un prêt du CFE. L’institution affiche un actif de 10 M $CA, un volume d’épargne de 3,5 M $CA et un portefeuille de prêts en cours de 6 M $CA, pour un prêt moyen décaissé de 8500 $ CA.

Au cours de la prochaine année, DID compte mettre en place le programme d’actionnariat populaire « CSOP-ESOP » afin de permettra aux clients et employés de prendre part à la propriété de l’institution. Ce programme a déjà été implanté avec succès au CFE mis en place par DID en Zambie. DID souhaite également accroître le portefeuille de prêts en cours à 11 M $CA, pour un portefeuille composé de 1500 prêts en cours. Des visées ambitieuses, qui feront de 2014 une année charnière pour le CFE. Outre DID, EFC Tanzania  compte parmi ses actionnaires, AfricInvest, Bamboo Finance, Triple Jump et le réseau financier coopératif tanzanien Dunduliza.

Depuis 2009, DID a mis en place et opère quatre CFE en Zambie, au Panama, en Tanzanie et en Ouganda. Ces institutions s’ajoutent aux nombreux CFE que DID a contribué à mettre en place au sein de réseaux financiers coopératifs existants, totalisant une quinzaine de centres spécialisés dans le financement aux entrepreneurs qui, ensemble, ont permis de rendre accessible à plus de 100 000 petites et microentreprises le financement dont elles avaient besoin.