DID réorganise sa structure pour accroître son impact et son efficience

De gauche à droite : Martin Ruel, Jocelyn Leclerc et Gerardo Almaguer

L’équipe de direction de DID est heureuse d’accueillir trois nouveaux directeurs principaux qui soutiendront, au cours des prochains mois, le déploiement d’une structure organisationnelle renouvelée. Les changements apportés à notre structure visent notamment à renforcer la synergie entre nos activités de base, dans un contexte d’évolution importante de notre environnement d’affaires.

Les mandats d’expertise-conseil sont désormais sous la responsabilité de Gerardo Almaguer, directeur principal Financement agricole et Sécurité alimentaire, et Martin Ruel, directeur principal Finance inclusive. Ensemble, ces deux gestionnaires veilleront à la bonne réalisation des engagements associés à nos nombreux projets en mettant à profit l’expertise et les outils dont dispose DID. Ils participeront également au développement des portefeuilles de mandats dans leurs secteurs d’intervention respectifs.  MM. Almaguer et Ruel occupaient tous deux auparavant des fonctions liées à la gestion des projets menés par DID.

Les deux directions principales ainsi créées prennent le relais de la vice-présidence Expertise-conseil dont le titulaire, Yvon Bernier, a pris sa retraite en décembre 2016 après avoir œuvré 30 ans à DID.

Sous le leadership de Jocelyn Leclerc, la nouvelle direction principale Développement, Innovation et Communication a pour mission d’animer la synergie entre les activités liées à la recherche et au développement (notamment au développement technologique), au développement des marchés, à l’évaluation et à la communication, en optimisant la contribution de ces activités à la réalisation de nos projets. Avant son arrivée à DID, M. Leclerc a œuvré pendant de nombreuses années dans le milieu de la consultation en gestion et stratégie d’entreprise.

Ces changements visent à renforcer la capacité de DID de remplir sa mission, qui demeure la même : accroître l’autonomie des populations moins nanties en facilitant l’accès à une diversité de services financiers et en soutenant le développement d’un patrimoine individuel et collectif.