Deux mandats liés à l’accroissement de l’inclusion financière en Afrique de l’Ouest pour DID-Sénégal

Le bureau régional de DID situé à Dakar, au Sénégal, ajoute à sa feuille de route deux nouveaux mandats visant à accroître l’inclusion financière dans la sous-région ouest-africaine.

Le premier, financé par le Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies, consiste à identifier les besoins en services financiers des petits exploitants agricoles des filières vivrières (principalement le riz irrigué, le maïs, le maraîchage et le manioc) localisées dans le Centre-Nord, le Nord, le Nord-Est et l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Ce mandat vise à favoriser l’accès des populations ciblées à du financement spécialisé et adapté à leurs besoins.

Le deuxième de ces mandats, financé par la Direction de la Microfinance du Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance du Sénégal, vise la réalisation d’une enquête nationale portant sur l’inclusion financière au Sénégal. Cette enquête permettra notamment de guider les décideurs politiques et praticiens du secteur financier dans leur prise de décisions en vue d’élargir l’accès, d’augmenter l’utilisation et d’améliorer la qualité et la diversité de l’offre de services financiers formels pour la population du Sénégal. Rappelons que DID a réalisé avec succès un mandat similaire en 2012 au Burundi.

En opération depuis 2004, DID-Sénégal a pour mandat d'offrir un service de modernisation des opérations des institutions de microfinance (ou systèmes financiers décentralisés, SFD) et de réaliser des prestations techniques dans plusieurs champs d'activités reliés à la finance inclusive. Comptant une dizaine d'employés, DID-Sénégal réalise des mandats couvrant toute l'Afrique francophone.