DID se joint à un partenariat multisectoriel pour accroître la sécurité nutritionnelle des femmes et des enfants au Sénégal

21 janvier 2016

Au Sénégal,  l’insécurité alimentaire et la malnutrition qui en découle constituent des préoccupations constantes. Les femmes et les jeunes enfants des régions de Kédougou et Kolda, dans le Sud du pays, sont les plus touchés par cette situation.

Pour y remédier, l’Initiative pour les micronutriments (MI) a conçu le Projet intégré de nutrition dans les régions de Kédougou et Kolda (PINKK). Ce grand projet fera intervenir quatre organisations partenaires soit MI, Développement international Desjardins (DID), Vision mondiale Sénégal et la Cellule de Lutte contre la Malnutrition (CLM).

Le PINKK bénéficiera d’un financement de 20 M $CAN du Gouvernement du Canada (par l’entremise d’Affaires mondiales Canada) et aura une durée de cinq ans. Il visera à accroître la sécurité nutritionnelle de 165 000 femmes et jeunes enfants.

Chacun des partenaires jouera un rôle clé dans le succès du projet :

  • MI travaillera en étroite collaboration avec Vision mondiale Sénégal pour faciliter la distribution et la production des produits à forte valeur nutritive dans les communautés vulnérables ciblées par le projet.
  • DID stimulera l’émergence de groupes de femmes et de petites entreprises engagées dans la production et la transformation d’aliments riches en micronutriments en facilitant leur accès aux services financiers et non financiers.
  • La CLM sera responsable d’intégrer la nutrition dans les plans et programmes des collectivités locales et d’améliorer la coordination des interventions multisectorielles dans le domaine de la nutrition.

La finance inclusive : un levier essentiel de développement durable

Le PINKK s’appuie sur une approche multisectorielle innovante qui intègre une combinaison de secteurs, dont la finance inclusive, susceptibles d’avoir un impact significatif sur l’état nutritionnel et la santé de la population, d’optimiser les résultats du PINKK à long terme et d’en assurer la pérennité.

Spécifiquement, le rôle de DID consistera à appuyer les prestataires de services locaux dans la diffusion de modules de formation en éducation financière et en gestion d’entreprise et dans le développement de produits de crédit adaptés aux besoins et aux capacités de la clientèle cible du projet.

DID facilitera également le maillage des groupements de femmes bénéficiaires avec les institutions de microfinance et les canaux de distribution, de manière à assurer la pérennité des activités productives d’aliments riches en micronutriments et l’accroissement des revenus des ménages par un meilleur accès aux marchés et au financement. 

« L’accès à des services-conseils en gestion d’entreprise et l’accès au financement sont des leviers essentiels à l’émancipation économique des femmes qui seront appuyées par le PINKK et à l’amélioration des conditions de vie de leur ménage. Nous sommes très fiers de pouvoir contribuer par nos interventions au succès et à la pérennisation des activités productives qui seront soutenues par ce projet d’envergure », affirme Anne Gaboury, présidente-directrice générale de DID.