Le Centre financier aux entrepreneurs de Tunisie intensifie sa contribution à la création d'emplois et à la croissance économique

5 septembre 2017

D’après la Banque mondiale, plus de la moitié des entreprises de Tunisie ont un accès déficient aux services financiers. C’est ce qui a poussé DID à mettre en place dans ce pays un centre spécialisé dans le financement des micro et petites entreprises. Implanté en 2015, le Centre financier aux entrepreneurs – Tunisie S.A. (CFE Tunisie) a pour mission d’accroître l’inclusion financière des entrepreneurs et de soutenir ainsi la création d’emplois et la réduction de la pauvreté.

Nouvelle agence à Sfax

Le CFE Tunisie a fait un grand pas en juillet dernier en ouvrant une première agence hors de Tunis. C’est à Sfax, deuxième ville et centre économique de Tunisie située dans l’est du pays, que s’est ouvert ce cinquième point de service du CFE. Celui-ci offrira un accompagnement de proximité aux entrepreneurs de la région dans le but de promouvoir l’autonomisation et la croissance de ces acteurs économiques de première importance.

Accueil d’une prestigieuse délégation féminine

En parallèle, le siège social de Tunis a reçu la visite de la vice-première ministre du Québec, Lise Thériault, qui s'est dite impressionnée par le succès du CFE et par son incidence positive auprès des femmes entrepreneures. Elle était accompagnée d’une délégation de femmes d’affaires québécoises composée notamment de la présidente‑directrice générale de Femmessor Québec, Sévrine Labelle, de la présidente‑directrice générale du Réseau des femmes d’affaires du Québec, Ruth Vachon, de la vice‑présidente, Rayonnement des affaires chez Desjardins Entreprises Capital régional et coopératif, Claude Delâge, ainsi que de la présidente‑directrice générale de Danièle Henkel Inc, Danièle Henkel.

Nouveau partenaire financier

Quelques semaines plus tôt, le CFE accueillait parmi ses partenaires financiers IFC (Société financière internationale), membre du Groupe de la Banque mondiale. IFC est l’une des plus importantes institutions internationales d’aide au développement du secteur privé dans les pays émergents. Les services conseil d’IFC aideront le CFE Tunisie à consolider et développer son offre de service de même qu’à renforcer sa gestion des risques dans le but d’accroître sa portée. 

Le CFE compte désormais parmi ses partenaires financiers le Groupe AfricInvest, l’Agence Française de Développement (AFD) et son levier d’investissement Proparco, le gouvernement du Canada, par l’entremise d’Affaires mondiales Canada, et IFC. 

Au 30 juin 2017, le CFE Tunisie employait 101 personnes et joignait plus de 1600 entrepreneurs, dont 30 % de femmes. Son portefeuille de crédit s’élevait à près de 12,6 M TND (6,8 M$ CAN), soit une croissance de 105 % depuis la fin de 2016.  

DID a également mis en place des CFE en Zambie (2009), au Panama (2010), en Tanzanie (2011) et en Ouganda (2012) afin d’accroître l’accès aux services financiers pour les entrepreneurs de ces pays.