Retour aux nouvelles

9 septembre 2016

La valeur ajoutée d’une expérience à l’international

  • La valeur ajoutée d’une expérience à l’international

CATHERINE BARETTE, stagiaire en audit, PSIJ, Centre financier aux entrepreneurs (CFE) de la Tanzanie
ANTOINE CÔTÉ-BERNIER, stagiaire en crédit, PSIJ, Centre financier aux entrepreneurs (CFE) de la Tanzanie

 

Voilà déjà trois mois que nous avons commencé notre stage à Dar Es Salaam, au Centre financier aux entrepreneurs (CFE) de la Tanzanie. Chaque jour est sujet à de nouvelles découvertes. Pour nous accompagner dans ce processus, nos collègues se font une joie d’essayer de nous apprendre la langue nationale, le swahili. En effet, il s’agit bien d’une tentative, car aucun de nous ne maîtrise encore la langue. Les quelques mots appris nous permettent toutefois de négocier les trajets en bajaji  [taxi triporteur motorisé] ou encore de commander de l’ugali au restaurant, un met typique à base d'eau et de farine de maïs que l'on mange avec les doigts.

Entre les semaines de travail et les visites du pays dans nos temps libres, nos trois mois de stage nous ont permis de développer de nouvelles habiletés. Catherine a ainsi eu l’occasion de se pencher sur la résolution de problèmes pratiques relatifs aux opérations quotidiennes du CFE. Antoine a quant à lui travaillé son sens de l’analyse en évaluant différents dossiers de crédit selon les facteurs influençant la performance d’une entreprise. La souplesse de notre mandat nous a en outre permis de développer notre sens de l’initiative en étant proactifs face aux tâches à réaliser.  

Travailler au CFE Tanzanie signifie aussi acquérir une expérience que nous n’aurions pu avoir si tôt dans un cheminement professionnel plus conventionnel. En effet, comme le CFE est en croissance, nous avons pu prendre part à des changements importants au sein de l’organisation. Antoine participe ainsi au projet d’intégration d’un réseau de guichets automatiques et à l’ajout d’agences de services bancaires, alors que Catherine adapte l’audit interne et la comptabilité à ces changements. Notre stage nous a aussi donné l’occasion d’en apprendre davantage sur les réalités économiques et légales du pays, notamment lors de la visite de la Banque de Tanzanie et du Bureau des normes de Tanzanie. Encadrés par une équipe de professionnels d’expérience, nous avons donc pu nous familiariser avec le fonctionnement d’une institution financière dans un contexte de pays émergent.

Les trois mois à venir seront, nous l’espérons, tout aussi enrichissants et propices à de plus amples découvertes. L’expérience acquise durant ce stage constitue certainement une bonne base pour notre avenir professionnel, en plus d’être une expérience personnelle inédite.  

À propos du CFE Tanzanie

Situé à Dar es Salaam, la capitale de la Tanzanie, EFC Tanzania M.F.C. Limited a été mis en place par DID le 1er janvier 2011. Au 31 mars 2016, le CFE comptait déjà 5 940 clients (dont 40 % sont des femmes) dont le crédit moyen équivaut à 7 113 $; son portefeuille de crédit excède 6,9 M$ et l’actif est de 13,9 M$. En favorisant ainsi l’accès aux services financiers des petits entrepreneurs tanzaniens, grâce à une offre de produits adaptés à leurs besoins, le CFE contribue à la diminution de la vulnérabilité des populations pauvres et participe au développement de la micro-entreprise et  au renforcement des capacités locales. 

 

Retour aux blogue