Retour aux nouvelles

1 avril 2015

Quatre conseils pour bien réussir son stage à l'international!

  • Quatre conseils pour bien réussir son stage à l'international!

En collaboration avec la Fondation Desjardins, deux stagiaires sont présentement en Ouganda où elles réalisent un stage auprès du Centre financier aux entrepreneurs mis en place et opéré par Développement international Desjardins (DID) dans ce pays. Caroline Garneau et Andréanne Dubé-Bernier  vous  proposent 4 réflexes à développer pour tirer parti de ces expériences enrichissantes!

 

1. Soyez débrouillard!

Préparez-vous avant de partir ! Lisez sur l’entreprise,  sur la culture du pays d’accueil et amorcez une réflexion sur le sujet du stage. En arrivant en Ouganda, nous avons pris le temps d’évaluer les besoins et d’observer le fonctionnement du Centre financier aux entrepreneurs. Cela nous a permis de bien déterminer le travail à faire. À notre arrivée, nous avons dû faire preuve de flexibilité puisque le mandat a été légèrement modifié. Avec de l’initiative et de la débrouillardise, tout peut se réussir!  

2.  Cultivez votre ouverture d’esprit et faites preuve d’une grande capacité d’adaptation. Le sourire est la clé!

Une bonne capacité d’adaptation et une ouverture d’esprit vous permettront de comprendre rapidement l’environnement dans lequel vous travaillerez. Établissez des liens de confiance avec vos collègues et surtout, soyez curieux car les différences culturelles mènent bien souvent à des échanges cocasses et à des amitiés enrichissantes. Les barrières culturelles et linguistiques s’estompent lorsqu’on affiche un grand sourire!

3.  La modestie et l’humilité, c’est essentiel.

À l’étranger, même les gestes les plus simples de notre quotidien peuvent sembler étranges pour les gens qui nous entourent. Par exemple, en Ouganda, les voitures circulent à gauche (ou au choix!), plutôt qu’à droite. Le trafic est aussi très dense. Traverser la rue devient un véritable défi dans cet environnement où la signalisation est pratiquement absente et où les voitures partagent la route avec des dizaines de boda boda (taxis moto) transportant toutes sortes d’objets surdimensionnés et des vélos surchargés. À plusieurs reprises, nous avons fait rire les Ougandais qui se sont fait un plaisir de nous aider à traverser la rue en constatant notre désarroi.

4. Faites preuve d’initiative et surtout…faites-vous confiance!

Le stage présentait pour nous plusieurs nouveaux défis. Notre expérience en finance inclusive étant limitée, nous avons débuté par un « remue-méninges » afin de voir toutes les possibilités et ainsi, arriver un consensus. Cette initiative nous a permis d’arriver bien préparées aux rencontres d’équipe et de proposer nos idées, dont certaines ont été retenues ! On ne doit évidemment pas vouloir imposer notre modèle, mais plutôt voir comment nos idées peuvent s’insérer dans les pratiques de l’organisation

 

Retour aux blogue