Retour aux nouvelles

15 juillet 2013

« Avec de la débrouillardise et de la confiance en soi, tout peut se réussir ! », témoigne Laurie

  • « Avec de la débrouillardise et de la confiance en soi, tout peut se réussir ! », témoigne Laurie

Avant son départ pour Panama City en Amérique centrale, nous avons demandé à Laurie Marmet quelle qualité ou quel trait de sa personnalité lui sera particulièrement utile dans le cadre de cette expérience qu’elle s’apprêtait à entreprendre? Elle avait alors répondu ceci :

« Je suis une personne flexible qui a de la facilité à s'adapter peu importe l'endroit ou l'activité. De plus, je suis quelqu'un avec une grande ouverture d'esprit et un fort positivisme et je crois que ceux-ci sont des atouts en contexte d'immersion culturelle. »

Quelques semaines après le début de son stage, nous lui avons demandé si ces aptitudes lui étaient bel et bien utiles et de quelle façon…

DID : Laurie, après quelques semaines en mandat au CFE de Panama City, es-tu du même avis? Comment tes qualités et traits de personnalité t’ont-ils été utiles?

Laurie : «  Après deux mois de travail au CFE du Panama, je peux affirmer ma flexibilité et mon positivisme sont deux  attitudes clés qui m’ont beaucoup aidé tant dans le cadre de mon travail que dans mon quotidien.

Je parle de flexibilité, car il est plutôt rare qu’une journée  se déroule réellement comme elle était prévue. En effet, il y a beaucoup de changements de programmes et de remises à plus tard. Face à cette réalité, il devient important d’être flexible afin de pouvoir se réorienter rapidement et se faire un nouvel horaire qui s’adaptera à ces divers changements afin de ne pas prendre de retard. 

De plus, je crois que mon positivisme et ma jovialité m’ont grandement aidée dans mon intégration au sein de l’équipe. C’est très agréable de travailler au CFE : les employés ont à cœur mon intégration au sein de l’entreprise, mais aussi au sein de leur culture. Ils me donnent sans cesse des conseils et de nouveaux endroits à visiter, ce qui est très apprécié.

Également, le fait de bien m’entendre avec le personnel du CFE m’aide considérablement dans le cadre de mon stage. Comme je travaille surtout sur la création de nouveaux outils et formulaires Excel afin d’améliorer certains processus, l’implantation ainsi que le suivi post-implantation peuvent se faire plus facilement et harmonieusement. Les employés sont à l’aise de me dire leur point de vue ainsi que de me suggérer certaines modifications et, de mon côté, il est plus facile de discuter avec eux.

J’ajouterais une troisième aptitude qui m’a été fortement utile durant les deux premiers mois de mon stage : la débrouillardise. En effet, lors de la mise en œuvre de nouveaux outils Excel, je comprenais et connaissais très bien les besoins à combler, mais la solution optimale ou encore la formule gagnante pour y arriver m’était inconnue. En ce sens, j’ai fait face à divers  problèmes techniques dont j’ai dû trouver moi-même la meilleure solution qui allait être la plus efficiente pour le CFE. Pour y arriver, j’ai dû chercher sur Internet, sur des forums d’aide Excel et regarder des tutorats sur YouTube afin de trouver les bonnes formules pour mes différents outils. Ma superviseur, Patricia Riopel, m’a rapidement fait comprendre qu’avec de la débrouillardise et de la confiance en soi, tout peut se réussir ! »

***

Au Panama, Laurie travaille en collaboration avec plusieurs professionnels panaméens de la finance et des collègues de DID qui sont en affectation long terme dans ce pays, soit Bruno Arsenault, directeur du CFE; et Patricia Riopel, conseillère aux opérations CFE.

Retour aux blogue